InterviewsFrench Connection

Objets de Plaisir: Un entretien avec des blogueurs de sex français

J’ai eu le plaisir récemment d’interviewer le couple derrière Objets de Plaisir, un blog sexuel français. Ils bloguent depuis 9 ans et leur blog a été l’un des premiers blogs sexuels français que j’ai découvert ! Ce qui rend leur site Web intéressant pour vous aussi, cher lecteurs anglophones, c’est qu’ils ont également traduit une petite sélection d’articles de leur site Web en anglais.

Chez Objets de Plaisir vous trouverez des critiques de sextoys, ainsi que beaucoup d’autres lectures intéressantes sur la sexualité (la plupart en français). Vous trouverez également des photos délicieusement sexy, comme celles dont ils ont gentiment fait un collage pour cet article. Encore une fois sur la version française de leur site Web, vous trouverez des forums remplis de divers sujets sexuels.

Dans notre entretien ensemble, Objets de Plaisir ont donné de nombreux aperçus très intéressants sur les comportements sexuels qu’ils observent autour d’eux dans le sud de la France. Ils m’ont parlé de l’égalité des sexes, des questions trans, de l’homosexualité, de la polygamie, du harcèlement sexuel et plus encore. C’est une lecture très intéressante, alors allez voir leur site Web et suivez-les sur les réseaux sociaux.

Avant de leur passer cet article, je mentionnerai simplement quelques points. Ceci est un compte-rendu du point de vue des blogueurs derrière Objets de Plaisir. Ni eux ni nous ne pouvons parler au nom des membres de leur communauté. Nous admettons également que si nous avions posé les mêmes questions à quelqu’un d’autre de la même communauté, nous aurions pu obtenir des réponses différentes. Peu importe, car c’est le QnA d’Objets de Plaisir et leur point de vue! Merci donc de respecter leur avis et de leur envoyer un mot d’encouragement dans les commentaires 🙂

L’entretien

1. Pourriez-vous vous décrire et décrire les sujets de votre blog?

Nous sommes deux, trentenaires, en couple. Sur notre blog Objets de Plaisir, nous testons des sextoys et de la lingerie, nous partageons des news et des trouvailles insolites liées au le monde de l’érotisme, et nous parlons de sexualité.

2. Pourquoi avez-vous créé un sexblog et qui de vous deux en a eu l’idée ?

L’idée nous est venue en plaisantant, après avoir acheté nos premiers sextoys sympas, nous avons réfléchi à un nom de site. Le lendemain, nous avions réservé le nom de domaine et nous écrivons notre premier article.C’était il y a près de neuf ans, il y avait peu de blogs de ce type à l’époque en France.

3. Quel genres de personnes étiez-vous dans vos enfance/adolescence ? Pensez-vous que certains signes vous prédisposaient à écrire et faire des photos sur le thème du sexe ?

Nous étions relativement ordinaires, je ne pense pas qu’il y ait eu de prédisposition spécifique.

4. Comment le fait d’être blogueur/blogueuse érotique affecte-t-il vos vies personnelles ?

Eh bien, nous avons une pièce quasiment remplie de sextoys, ça prend beaucoup de place. Hormis cela, le fait d’avoir un blog nous a permis de découvrir plein de choses, et de faire de nouvelles rencontres, bref, ça nous a ouvert l’esprit.

5. Si vous deviez décrire votre vie sexuelle en trois mots, quels seraient-ils?

Curieuse, libérée, ouverte.

6. Eve et moi devons parfois discuter ensemble des différences de subtilité entre le français et l’anglais. Surtout lorsque nous traduisons du contenu sur notre site Web! Je remarque que vous gardez une version anglaise de votre site Web aussi, alors je me demande si vous avez des observations sur les différences entre le français et l’anglais lorsque nous parlons de sexe et de sexualité. Au-delà des difficultés habituelles d’une langue étrangère, pensez-vous que votre façon de vous exprimer est différente en anglais ?

Hormis les difficultés à traduire (nous ne sommes pas réellement bilingues, surtout pour nous exprimer, et ca nous demande beaucoup de temps et d’efforts), je ne pense pas qu’il y ait de réelles différence sur notre façon de nous exprimer dans une langue ou une autre. Par exemple, nous faisons aussi des partenariats avec des boutiques anglaises, et des marques américaines ou australiennes.

7. Quel âge aviez-vous lors de vos premières relations sexuelles ? Est-ce que c’est un âge typique ?

Nous avons eu nos premières relations sexuelles dans l’adolescence, ce qui est assez courant je pense.

8. Quel est votre acte sexuel ou sexy préféré ?

Cela varie selon les périodes de notre vie et nos humeurs, et nous aimons expérimenter et découvrir de nouvelles choses. En résumé, nous aimons beaucoup, beaucoup de choses !

9. Pouvez-vous nous dire 3 à 5 de vos marques ou produits français préférés?

  • Petit Vice : des jouets pour adultes en silicone inspirés de scénarios heroic fantasy imaginés de toutes pièces par leurs créateurs, un couple de Français.
  • Idée du Désir : de magnifiques sextoys en bois, sculptés à la main par un ébéniste.
  • Rosebuds : des plugs anaux en acier ornés de cristaux de swarovski.
  • Sylvie Monthulé : des bijoux intimes pénétrants.

10. Dans quelle genre de région ou communauté habitez-vous?

Nous habitons dans une ville relativement grande, dans le sud de la France.

11. Dans quelle mesure la personne lambda de votre région est-elle disposée à parler de sexe ?

Comme pour la question a propos de s’exprimer en Anglais, nous ne pensons pas qu’il y ait de différences fondamentales a ce sujet selon la région ou même le pays, tant que l’on parle de nos pays voisins ou culturellement proches. Je pense que des différences peuvent s’observer davantage à d’autres plans ( statut socio-professionnel, quartier, etc.. ) que géographique.

12. Selon vous, les relations non monogames sont-elles considérées comme socialement acceptables?

De plus en plus, mais il existe toujours pas mal d’a priori sur le sujet, même si ça n’est pas forcément tabou ou malveillant.

13. Quel niveau de tolérance existe-t-il pour les différentes orientations sexuelles dans votre entourage/région?

Dans notre région, c’est difficile à dire, cela dépend vraiment des milieux, il y a toujours des endroits où afficher son homosexualité est dangereux. Dans notre entourage, l’homophobie est peu présente, cependant, la notion d’identité de genre est souvent mal comprise.

14. Le harcèlement sexuel est-il courant dans votre communauté?

Le harcèlement de rue est très présent, en ville il est quasi-impossible pour une femme de faire un tour dehors sans avoir affaire à des “hé, mademoiselle, on fait connaissance ?” insistants. Y compris lorsque vous revenez des courses en jogging, un paquet de papier toilette sous le bras. Mais dans les milieux dans lesquels nous évoluons personnellement, heureusement, il n’y a aucun problème.

15. En France, pensez-vous qu’il existe une différence de comportement sexuel entre les sexes?

Oui, dans l’ensemble, l’état d’esprit vieux jeu “les hommes doivent draguer / les femmes doivent être séduisantes pour qu’on les drague” est encore très répandu. Mais fort heureusement, les mentalités évoluent.

16. Pensez-vous qu’il faille changer quelque chose dans les comportements sexuels en France ? Si oui, que serait-ce ?

Oui, bien sûr. Les axes d’amelioration ne manquent pas ! Le classique “un homme qui a 100 conquêtes est un Don Juan, un coeur d’artichaud, une femme qui a 100 conquêtes est une salope” est malheureusement toujours d’actualité. J’ai aussi des doutes quant à la situation des personnes transgenres par exemple, ou de manière plus générale sur les questions d’identités sexuelles et de genre. Je ne pense pas que les Français soient les pires, mais pas forcément les meilleurs non plus. A des niveaux plus politiques, le statut des travailleurs/euses du sexe est aussi à revoir je pense. Les lois sur le proxénétisme et la pénalisation des clients les empêchent de travailler dans des conditions sûres, et on leur rit souvent au nez dans les commissariats s’ils/elles tentent de porter plainte en cas d’agression. Et l’état ne leur octroie pas les mêmes droits qu’aux autres travailleurs, alors qu’ils/elles paient des impôts comme tout le monde.

17. Les blogueurs érotiques que vous connaissez s’identifient-ils majoritairement plutôt à un sexe qu’à un autre ? Avez-vous des théories sur pourquoi?

Dans ce domaine-là, j’ai l’impression que la parité n’est pas trop mal. On connaît des blogueurs masculins et féminins, des cisgenres, des transgenres, et des couples.

18. Le niveau de liberté sexuelle est-il le même partout en France? (d’une ville à l’autre / entre ville et campagne/ etc)

Non. Je pense que comme dans beaucoup de pays, la liberté sexuelle est plus forte dans la capitale. Par contre, il y a en France une assez forte culture libertine qui se concentre, hormis dans la capitale, dans le Sud-Est.

19. Selon votre expérience personnelle, quels sont les endroits les plus romantiques de France pour les étrangers?

Le Cap d’Agde 😉 

20. Où aimeriez-vous vivre en dehors de la France ?

Loin ? Au Japon. Sinon, chez l’un de nos voisins frontaliers, nous les aimons tous. 

21. Avez-vous déjà fréquenté une personne parlant anglais ou un autre étranger? Était-ce différent de vos autres relations?

Non, jamais plus longtemps qu’une nuit en tout cas ! Et le temps d’une nuit, ca n’a jamais trop changé grand-chose..

22. Pensez-vous que les étrangers pourraient avoir de fausses idées sur les Français en ce qui concerne le sexe et la romance?

Je crois qu’il est connu que certains étrangers auront peut-être des idées sur le romantisme en france. La classe, la mode, le savoir-vivre, tout ca. Ce sont peut-être des idées un peu fausses !

A l’inverse, certains pays nous imaginent “sales”. Je crois que c’est faux aussi. 

Il y a un stéréotype qui tient peut-être la route je crois, c’est le refus de l’ordre établi, toujours questionner, toujours se plaindre, mais pour améliorer les choses. Peut-etre que ca se retrouve un peu dans le sexe et la romance ? Je ne sais pas. 

23. Y a-t-il des aspect spécifiques à sortir avec une personne française que les Américains et Britanniques devraient savoir ?

Non, pas spécialement, en tout cas je ne crois pas.

24. Que pensez-vous des accents britanniques et américains (lorsqu’ils parlent français)? Et selon vous, que pensent-ils du vôtre lorsque vous parlez anglais?

Pour les accents lorsqu’ils parlent français, je ne sais pas trop. Par contre, l’anglais britannique sonne bien plus sexy à nos oreilles que l’anglais américain ! Il y a une classe et, pardon, un snobisme, inégalable.

25. Pouvez-vous donner à nos lecteurs anglophones une expression française à apprendre? Amusante, grossière, sexy, philosophique … ce que vous voulez!

“Se tâter la nouille”, pour évoquer la masturbation masculine.

Note d’Adam:
Une drôle d’expression en anglais qui signifie la même chose = To choke the chicken.

What is your reaction?

Excited
0
Happy
0
In Love
1
Not Sure
0
Silly
0

You may also like

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × trois =

0 %